Les bains de forteresses ayyoubides et mameloukes (Syrie)

Dates : 25 oct. – 8 nov. 2008
Responsables : Benjamin MICHAUDEL (Ifpo) ; Cyril YOVITCHITCH (Docteur, Univ. Sorbonne-Paris 4)
Autres participant : Philippe SABLAYROLLES (professeur de topographie, Toulouse)
Nature de l’opération : Études architecturales des bains ayyoubides et mamelouks du Crac des Chevaliers/Qal‘at al-Hosn, du Château de Saladin/Qal‘at Salâh al-Dîn et de la Citadelle de Salkhad

Mission 2008 – Rapport préliminaire (B. Michaudel)

La mission 2008 s’était donnée plusieurs objectifs : identifier le bain de la citadelle de Salkhad, compléter les relevés du Crac des Chevaliers (photo ci-dessous) et entreprendre le relevé du bain dit de « Qalawoun » au château de Saladin.

hammamkrak

La citadelle de Salkhad (Muhafazat de Souweida), située au cœur du djebel al-Arab (anciennement djebel al-Druze) a été le centre d’un très important iqtâ‘ à la période ayyoubide, d’abord princier, ensuite concédé par le prince de Damas en 1211-1212 à son majordome ‘Izz al-Dîn Aybak al-Mu‘azzamî. Epousant le sommet d’un nek volcanique depuis lequel elle domine les plaines du Hauran, la citadelle était jusqu’à une date récente occupée par l’armée syrienne. Ceci explique que sa connaissance archéologique soit limitée. Cette première campagne a permis de repérer le secteur du palais dans la partie ouest de la forteresse. C’est là que seront cherchés les bains par la suite.

L’opération menée sur le Crac des Chevaliers (Muhafazat de Homs) a principalement consisté à compléter les relevés dans les parties basses du bain mamelouk qui n’avaient pu être réalisés lors de la mission de 2007. Nous avons en outre complété le relevé topographique à l’aide du laser-scanner Leica HDS3000 afin de recaler précisément le bain dans son environnement immédiat.

saladin3d

Dans le château de Saladin / Qal‘at Sâlah al-Dîn (Muhafazat de Lattaquié), la mission de 2008 s’est principalement attachée au relevé et à l’étude du bain dit « de Qalawoun » (ci-dessus, modélisation 3D en cours de mission). Deux autres bains seront explorés au cours de la prochaine mission.

Le bain « de Qalawoun » est situé à proximité du palais ayyoubide, au nord-ouest. Il fait partie des bains de type axial (par opposition à ceux dits de plans centrés) et comporte, du nord au sud, une salle de chauffe, le four, une pièce chaude, une pièce tiède, un petit couloir, une salle de repos et le vestiaire. C’était un bain doté d’un hypocauste. Il a pris son nom actuel du sultan mamelouk Qalawoun qui a récupéré la forteresse des mains de l’antisultan Sunqur al-Ashqar qui régna sur la région entre 1280 et 1287. Pour autant, si Qalawoun a fait édifier ou tout au moins restaurer la mosquée de la forteresse, il ne semble pas avoir effectué de travaux sur le hammâm. En effet, les sommiers de l’arc doubleau ouest du vestiaire du bain portent des inscriptions dédicatoires qui plaident en faveur d’une édification du bâtiment en plusieurs phases dont la première a pu avoir lieu sous les Ayyoubides dans la première moitié du XIIIe siècle.

balneorient

L'identifiant "Balnéorient" regroupe deux des membres du projet éponyme, Th. Fournet (Ifpo) et B. Redon (HiSoMA), en charge de la mise en ligne des billets. Ces derniers sont cependant souvent le fait d'autres participants au programme. Ils sont dans ce cas signalés comme auteur.

More Posts