Archive du mois : juin 2012

Le hammam n’est pas mort… il dérange encore !

Le chauffeur du bain connaît-il son bonheur ? S’il est misanthrope, sa réclusion lui permet d’éviter de côtoyer les habitants du quartiers, mécontents, et les clients (et clientes) du hammam. On peut espérer que ses journées de travail terminées le chauffeur pourra prendre un bon bain réparateur et revigorant, après le départ des clients, dans le hammam pour lui tout seul. Mais n’est-il pas trop sale pour entrer dans ce lieu d’hygiène et de propreté ? Et alors osera-t-il circuler dans les rues du quartier, avec sa crasse, et dans le ressentiment du voisinage perturbé par sa fumée, et rentrer chez lui pour se laver ? Mais a-t-il un chez-lui autre que sa douce cave et sa chaudière ?