Qui sommes nous ?

Présentation du programme

Le Proche-Orient, l’Égypte et la Péninsule Arabique sont encore peu présents dans la très abondante bibliographie thermale. Ils sont pourtant réputés pour le grand nombre et l’excellent état de conservation de leurs établissements balnéaires, antique, médiévaux ou contemporains, complétés à toutes les époques par un riche corpus de textes grecs et arabes. Textes et vestiges peuvent permettre aux historiens de retracer avec précision l’évolution du bain public sur plus de deux millénaires.Ce sont ces données extrêmement riches que le programme Balnéorient s’efforce de rassembler et de valoriser en mobilisant les chercheurs de toute la Méditerranée, au service d’une écriture partagée de l’histoire du bain collectif. Dans ce cadre chronologique très large -de l’époque hellénistique jusqu’à nos jours – des intervenants de toutes disciplines œuvrent à la mise en place de corpus (textuel, archéologique et architectural) ainsi qu’à la collecte sur le terrain d’une nouvelle documentation archéologique, patrimoniale, historique et sociologique.

Organisation institutionnelle

Le projet Balnéorient est soutenu depuis décembre 2006 par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR). Piloté par la Maison de l’Orient et de la Méditerranée (coord.  M.-F. Boussac), il a pour partenaires l’Institut français du Proche-Orient (dir. F. Burgat. Resp. scientifiques : G. Charpentier puis T. Fournet), le laboratoire Islam médiéval de l’UMR 8167 Orient et Méditerranée (dir. : C. Robin. Resp. scientifiques : M. Barrucand puis J.-P. Van Staevel) et l’IREMAM (dir. G. Alleaume. Resp. scientifique : M. Tuchscherer). Il se développe en partenariat avec les institutions des pays concernés (DGAM de Syrie, Liban et Jordanie, Organisation des Antiquités d’Égypte) et, depuis 2008, avec l’IFAO (resp. S. Denoix).

Les rencontres Balnéorient

Parallèlement aux opérations de terrain, le programme Balnéorient organise des rencontres scientifiques : colloques internationaux, rencontres de doctorants, ateliers de mise en œuvre des corpus. Les premiers rendez-vous ont amplement démontré combien des rencontres entre antiquisants, islamologues et contemporanéistes pouvaient être fructueuses.

Le colloque inaugural à la Bibliotheca Alexandrina, organisé en décembre 2006 à Alexandrie (M.-F. Boussac, Th. Fournet, B. Redon orgs.), a permis de faire pour l’Égypte un premier état de la question, tout en confirmant l’intérêt de l’approche proposée à la communauté scientifique. Les actes de la rencontre, publiés à l’Institut français d’Archéologie Orientale (IFAO), seront disponibles avant fin 2009.

La rencontre tenue par l’Ifpo à Amman en mai 2008 (M.-F. Boussac, J.-P. Pascual, J.-F. Salles orgs.), en cours de publication, a permis de dresser un bilan similaire pour la Jordanie.

La dernière rencontre, coorganisée par l’Ifpo et la DGAMS, s’est tenue à Damas du 2 au 6 nov. 2009 (M. al-Maqdissi, M.-F. Boussac, T. Fournet orgs.). À la différence des précédentes manifestations scientifiques, elle a privilégié une approche synthétique sur le bain collectif antique, médiéval et moderne, depuis l’Égypte jusqu’à l’Irak et l’Iran, en passant par le Yémen. Ces synthèses, organisées selon des axes thématiques, ont cependant laissé une place à des études de cas destinées à renouveler une documentation lacunaire (textes et édifices). Les opérations financées par le programme Balnéorient depuis fin 2006 y ont tout naturellement trouvé une tribune. (voir le programme et les résumés des contribution)

balneorient

L’identifiant « Balnéorient » regroupe deux des membres du projet éponyme, Th. Fournet (Ifpo) et B. Redon (HiSoMA), en charge de la mise en ligne des billets.
Ces derniers sont cependant souvent le fait d’autres participants au programme. Ils sont dans ce cas signalés comme auteur.

More Posts