Caroline Fournier, Les bains d’al-Andalus (PUR, 2016)

La version remaniée et actualisée de la thèse de Caroline Fournier, soutenu en 2010 à l’Univ. de Nantes, vient de paraitre aux PRESSES UNIVERSITAIRES DE RENNES :

BainsAlAndalus_Fournier_2

Présentation

En terre d’Islam, le bain est nommé hammam. Ce mot arabe désigne l’espace dédié à la toilette qui peut prendre des formes très diverses allant d’une simple pièce dans la maison jusqu’à de vastes établissements publics ouverts à tous. En al-Andalus, dès la fin du VIIIe siècle, le bain apparaît dans des résidences et des palais, puis dans les villes et les campagnes. Les géographes arabes témoignent d’ailleurs de la présence de ces bains à travers leurs descriptions et les juristes tentent de réglementer les usages au sein du hammam tandis que les médecins arabes louent les vertus thérapeutiques du bain.

L’essor des fouilles menées sur des complexes balnéaires depuis les années 2000 permet aujourd’hui de renouveler considérablement notre connaissance de cet édifice incontournable de la vie quotidienne. En associant les textes du Moyen Âge et les sources archéologiques, une nouvelle étude sur le hamamm d’al-Andalus peut ainsi être envisagée. Il faut d’abord s’interroger sur la naissance du bain dans la péninsule Ibérique et observer s’il est ce digne héritier des thermes romains comme on l’écrit si souvent. Progressivement, il se forme un bain andalusí et des modèles spécifiques apparaissent dans les villes. Mais le hammam n’équipe pas seulement les espaces urbains, il prend place également dans des maisons, des forteresses et des palais. Espace public et espace privé, le complexe balnéaire fait partie incontestablement du paysage d’al-Andalus. À partir des sources écrites arabes et des données archéologiques les plus récentes, cet ouvrage propose donc de reconstituer les formes, les espaces et les fonctions du bain dans un espace aux marges du dar-al-Islam.

Docteure en histoire et archéologie médiévale, Caroline Fournier poursuit ses recherches sur l’Occident musulman en tant que membre associé au Centre de recherches en histoire internationale et atlantique (CRHIA, université de Nantes). Boursière de l’Instituto de Estudios Ceutíes (Ceuta, Espagne), elle a également réalisé une étude sur les bains de Ceuta au Moyen Âge, sous presse (voir également la page Academia de Caroline Fournier).

« Anciens bains moresques ruinés », Souvenirs de Grenade et de l’Alhambra, Girault de Prangey, 1837, pl. XI (cl. bibliothèque municipale de Nantes).

« Anciens bains moresques ruinés », Souvenirs de Grenade et de l’Alhambra, Girault de Prangey, 1837, pl. XI (cl. bibliothèque municipale de Nantes).

Sommaire

  • Préface de Christine Mazzoli-Guintard
Recherche sur la formation du bain en al-Andalus
  • L’héritage romain et wisigothique
  • Les premiers bains d’al-Andalus d’après les textes et l’archéologie (VIIIe-IXe siècles)
Construction et formes du bain en al-Andalus
  • Les modules constructifs du bain
  • Différents modèles de hammam-s en al-Andalus
Pratiques et places du bain dans la société d’al-Andalus
  • Gestion et usagers du bain
  • Pratiques et usages du bain en al-Andalus

Documents

A télécharger sur le site des PUR :

  Presses Universitaires de Rennes


balneorient

L'identifiant "Balnéorient" regroupe deux des membres du projet éponyme, Th. Fournet (Ifpo) et B. Redon (HiSoMA), en charge de la mise en ligne des billets. Ces derniers sont cependant souvent le fait d'autres participants au programme. Ils sont dans ce cas signalés comme auteur.

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *