L’économie des bains : l'exemple d'Ostie

28 mars 2012
Par

Conférence de Grégoire Poccardi (Maître de conférences à l'université de Lille 3)

Dans le cadre de l'Atelier "Archéologie des espaces économiques" (org. G. Sanidas, A. Esposito, Chr. Aubry, univ. Lille 3, Halma-Ipel)

Thermes de Neptune (Reg. II, Is. iv, 2)

Présentation

Plus de trente édifices de bains ont été repérés à Ostie, port de la Rome antique, et dans son territoire proche (sans compter ceux situés dans les bassins impériaux de Portus). Ces édifices étaient devenus à l’époque impériale des lieux essentiels de la vie quotidienne des gens de la colonie et engendraient par conséquent une activité économique importante.

Nous nous proposons d’aborder différents aspects de ces activités liées aux bains à travers la question du financement de ces édifices pour leur construction et leur rénovation, les problèmes de leur gestion en fonction de leur statut (public, privé) et les activités liées à leur fonctionnement : ravitaillement en bois et en eau essentiellement (matières premières indispensables à leur bonne marche). À travers le cas d’Ostie, nous essayerons aussi de déterminer si les bains abritaient d’autres activités artisanales dépendant directement de leur fonctionnement, voire des activités n’ayant parfois aucun lien avec eux.

Date et lieu : mercredi 11 avril 2012, à 10h30, salle de séminaire E1.51, Halma-Ipel, université de Lille 3.


Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Posté dans : Actualité des études thermales...

Laisser un commentaire

S'abonner à ce carnet

Vous allez être redirigé vers le service d’abonnement du Cléo. Cochez Hypotheses.org puis sélectionnez Balnéorient dans la liste.

Blogoliste